Entrevue avec Lorenz Matzat, OpenDataCity

Submitted by Justin on
Français


Lorenz Matzat, OpenDataCityInterview by: Frédéric Dubois 

Lorenz Matzat est un passionné des données. En tant que militant pour des données ouvertes, il s'investit pour la libération de données par le gouvernement. Il travaille en tant que journaliste, éducateur spécialisé sur les médias et entrepreneur. Lorenz a co-fondé OpenDataCityune agence de data journalisme. Il a par la suite mis sur pied Lokaler, une firme offrant des applications de base de données hyperlocales. Nous l'avons interviewé en vue de l'évènement Data, récits & cie.

 

Quelle est votre définition du data journalisme ?

Le data journalisme est une forme de journalisme alliant recherche et publication et où les ensembles de données jouent un rôle central. Vous trouvez les données et les utilisez pour raconter une histoire qui à priori, n'est pas apparente. Cette technique s'appelle aussi le reportage assisté par ordinateur (CAR, pour son acronyme en anglais). Mais le data journalisme est plus que cela; idéalement, une histoire qui turbine aux données est publiée en tant qu'interface interactive faisant appel à des données et des récits de fond, accompagné de données brutes et si possible, du processus de recherche.

 

Parlez-nous du 'Rail Monitor' ? 

Le 'Rail Monitor' est du journalisme de données en temps réel. L'application fournit une vue d'ensemble en temps réel du trafic de trains en Allemagne, accompagné d'une archive des délais pour les trains longue distance. À travers l'API que ma compagnie a développée, nous racontons l'histoire des délais des trains par rapport à l'horaire de la Deutsche Bahn. 

Le coup que nous marquons à l'aide de ce récit, qui soit dit en passant, a été publié dans l'un des grands journaux allemands, est que la Deutsche Bahn, une société d'état, a toutes les données en main pour pouvoir elle-même offrir ce service. Deuxio, nous avons démontré que la société de trains pourrait faire des gains d'efficacité en offrant une API et des données ouvertes... car plusieurs services pourraient en découler.

 

Qu'est-ce que le 'Tell-all telephone' ? 

Le 'Tell-all telephone' est un topo au sujet de la conservation des données personnelles. Nous avons rendu public six mois de données provenant du téléphone mobile du député vert Malte Spitz. Le politicien avait préalablement obtenu ces données, non sans livrer bataille, de son opérateur de téléphonie mobile, Deutsche Telekom. Nous savons que nos mobiles peuvent être vus par d'autres, mais jusqu'à ce que nous sortions ce topo, cela restait un sujet abstrait. Nous avons représenté 36 000 lignes de code visuellement. Puisque les gens pouvaient rapidement saisir l'interface graphique, le 'Tell-all telephone' a ouvert les yeux et connu un succès instantané. Le fait que l'internaute peut faire un zoom-avant et jouer avec les données lui permet de saisir l'ampleur du phénomène de la conservation des données, tout comme des implications pour la vie privée.

Si vous désirez en savoir plus sur la pratique du data journalisme de Lorenz Matzat, assistez à Data, récits & cie le 6 septembre à Montréal. Enregistrez-vous: http://media.mcgill.ca