Rentschler, Carrie

Position: 

Professeure agrégée

Interest and Bio: 

Aujourd’hui, plus que jamais, la couverture médiatique est saturée de représentations de traumatismes psychologiques et de victimisation physique, ce qui influence profondément les discussions publiques sur la criminalité, le terrorisme, la guerre et la citoyenneté. Les médias de masse sont des lieux d’identification culturelle et politique puissants ; ce sont aussi des lieux stratégiques de mobilisation culturelle et politique. Les recherches de Carrie Rentschler explorent ces enjeux en établissant une relation entre la diffusion massive des représentations médiatiques et la récupération stratégique qu’en font tant les mouvements sociaux que le monde des affaires ou de la politique aux États-Unis et au Canada. Carrie Rentschler est professeure adjointe en communications au Département d’histoire de l’art et d’études en communications de l’Université McGill et elle est directrice du Programme de premier cycle en communications. Le professeur Rentschler a obtenu avec grande distinction un baccalauréat en lettres et sciences humaines (1994) de l’Université du Minnesota, de même qu’une maîtrise en communication de la parole (1998) et un doctorat en communications (2002) de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign.

Publications: 

Les publications de la professeure Rentschler traitent de la relation qui existe entre la représentation de la souffrance par les médias de masse et le modèle américain de la citoyenneté ; des politiques sur la sécurité environnementale selon les sexes et de leur publicité ; des diverses formes d’activisme médiatique adoptées par les mouvements sociaux ; des cours d’autodéfense pour les femmes comme forme de pédagogie féministe ; et de la politique des peurs selon les sexes. Elle est co-rédactrice, avec Carol Stabile, d’une édition spéciale de NWSA Journal intitulé States of Insecurity and the Gendered Politics of Fear. Ses publications incluent notamment les titres suivants : Militarized Media at War and at Home Communication Review 9:1 (janvier-mars 2006), 143-154, Witnessing: U.S. Citizenship and the Vicarious Experience of Suffering Media, Culture & Society 26:2 (mars 2004), 296-304, Designing Fear: How Environmental Security Protects Property at the Expense of People dans Foucault, Cultural Studies and Governmentality, éd. Jack Bratich, Jeremy Packer and Cameron McCarthy, Albany, SUNY Press (2003), 243-272, et Women’s Self-Defense: Physical Education for Everyday Life, Women’s Studies Quarterly 26:1 (1999), 152-161. Elle travaille actuellement à la rédaction d’un livre intitulé The Cultural Grammar of Victims’ Rights: Remaking Victims from Crime to Trauma qui reprend l’histoire récente de la criminalité et des catastrophes traitées dans les médias du point de vue de la réforme des droits des victimes et des pratiques publicitaires.

Faculty page: 

Vous pouvez visiter la page web de la professeure Rentschler en cliquant ici.

Courses: 

La professeure Rentschler donne des cours sur l’étude culturelle du journalisme, l’étude des médias féministes, la théorie politique et l’étude de la criminalité et de la violence. Elle écrit également sur ces différents sujets.