Media @ McGill

"Immortalizing Presences: Gerrit Schipper’s Proto-Photographic Portraits in America (1802-1810)"

Submitted by Media@McGill on
Undefined

 

Isabelle Masse

 

La bourse de déplacement de Media@McGill a été utilisée pour participer au Congrès annuel de la Nineteenth-Century Studies Association (NCSA), à Charleston en Caroline du Sud, une ville étroitement liée à l’histoire du Sud américain. Ce Congrès interdisciplinaire est consacré à l’étude des cultures du dix-neuvième siècle et il constitue dans ce champ le plus important événement annuel aux États-Unis. Il s’est déroulé du 2 au 4 février 2017 et s’est articulé cette année autour du thème « Mémoire et commémoration ». Durant trois jours, soixante-cinq séances ont exploré des sujets allant des rituels mortuaires aux monuments commémoratifs, en passant par les reliques sacrées, les souvenirs de voyage et les concepts théoriques en lien avec le thème de la mémoire et de la  commémoration. Ma propre contribution, Immortalizing Presences: Gerrit Schipper’s Proto-Photographic Portraits in America (1802-1810), faisait partie d’une séance intitulée « Mémoire et technologie » qui abordait le rôle des techniques et technologies dans la préservation d’histoires individuelles et collectives. C’était ma première participation à un événement consacré au dix-neuvième siècle, ce qui sur le plan de la professionnalisation concourait aussi à faire déborder mon champ de spécialisation du cadre strict du dix-huitième siècle pour l’élargir à celui du « long » siècle.

Le lieu de la conférence, Charleston, n’était pas non plus sans intérêt puisque cette ville à l’architecture somptueuse a été à un moment de son histoire la plus prospère d’Amérique du Nord britannique, grâce principalement à la traite esclavagiste. Mon court séjour m’a permis d’en apprendre davantage sur le passé sombre de cette ville et plus largement sur celui du Sud américain, notamment à travers les nombreuses communications traitant du thème de l’esclavage et à travers la visite d’un site historique, la Aiken-Rhett House Museum, la maison d’un riche planteur, gouverneur de la Caroline du Sud et propriétaire d’esclaves afro-américains. Ma communication qui s’intéressait au cas du Hollandais Gerrit Schipper (1775 — c.1825), un portraitiste actif en Amérique du Nord entre les années 1802 et 1810, s’inscrivait bien dans le cadre de ce Congrès de la NCSA qui, en raison de la forte participation de conférenciers américains, était de fait grandement axé sur l’histoire américaine du dix-neuvième siècle.